≈ [Presque égal à]

 


Après deux années aux Cours Florent, Rachel André se forme à l’École du Studio d’Asnières et intègre le CFA des comédiens de 2006 à 2008. Avec la compagnie Jean-Louis Martin Barbaz, elle joue dans Britannicus (2007 et 2009), Les acteurs de bonne foi  (2010-2011). Elle travaille également avec Hervé Van der Meulen, Jean-Philippe Albizzati, Benoît Seguin, Adrien De Van, Yveline Hamon ; et participe à plusieurs stages (Anne Coutureau, Marie-Christine Soma, Kim Massee, Françoise Merle). En 2012, elle met en scène Délire à deux… de Ionesco, dans lequel elle joue également (reprise en 2014 au Théâtre du Lucernaire, Paris). Elle joue dans plusieurs courts-métrages (JC Cader, Kita, Bertrand Constant…). Elle anime des ateliers pour enfants, ados et adultes amateurs à Paris et Bry-sur-Marne. En 2016, elle joue dans Poignard, de Roberto Alvim, mise en scène Alexis Lameda au Théâtre de Belleville, et dans King Kong Théorie, d’après Virginie Despentes, mise en scène d’Emmanuelle Jacquemard. En  2016/2017, elle met en scène La disparition du soleil  de Paul Francesconi (71 et La Générale, Paris).


Après une option théâtre au lycée de Noisiel (Collectif Les Possédés, Pauline Ribat, Vincent Méjou Cortes), Rémy Coquelet-Ferreira intègre la première promotion de l’École Miroir, créée par Alan Boone et Catherine Jean-Joseph. Il s’y forme sous la direction d’Alan Boone, Gérard Chabanier, Pauline Ribat, Catherine Rétoré, Valeria Apicella… Il joue avec l’Ecole Miroir la pièce Speak truth to power, présentée au Sénat en juillet 2014. Il tourne dans plusieurs courts-métrages avec Jonas Final, Julie Borvon et dans le moyen-métrage Le dernier des céfrans, de Pierre-Emmanuel Urcun (nommé aux Césars 2016 catégorie meilleur court-métrage de l’année 2015 / Prix Jean Vigo 2015 / Prix Canal Plus au Festival de Clermont Ferrand 2015). Il tourne avec Julien Seri dans le long-métrage Night fare.


Cyril Fragnière se forme au conservatoire de Grenoble sous les directions de Patrick Zimermann et Muriel Vernet. Il travaille ensuite avec Jean-Cyril Vadi, Benjamin Moreau, Pierre Vial, René Loyon, Urszula Mikos aussi bien sur des auteurs classiques (Shakespeare, Voltaire, Brecht, Kleist…) que sur des auteurs  contemporains   (Müller, Lagarce…). Comédien franco-suisse, il travaille aussi dans la région de Genève avec Simone Audemars. Récemment, il a été dirigé par Denis Guénoun pour la lecture de sa pièce Paysage de nuit avec œuvre d’art. Il travaille au cinéma et pour la télévision sous la direction, entre autres, d’Albert Dupontel, Alex Lutz ou Philippe Tribords.


 

Anissa Kaki se forme aux cours Simon et participe à l’été 2011 aux Rencontres Internationales de Théâtre en Corse (Aria). À la rentrée 2011, elle intègre la première promotion de l’École Miroir créée par Alan Boone et Catherine Jean-Joseph. Elle s’y forme sous la direction d’Alan Boone, Gérard Chabanier, Pauline Ribat, Catherine Rétoré, Valeria Apicella… En 2014, elle est lauréate de la fondation France Télévisions pour la réalisation de son premier court-métrage, Princesse Nuage. Elle joue avec l’École Miroir la pièce Speak truth to power, présentée au Sénat en juillet 2014. En 2016/2017, elle joue dans F(l)ammes, texte et mise en scène Ahmed Madani (Théâtre de la Poudrerie à Sevran, puis Maison des Métallos, Paris et tournée en France). Elle anime régulièrement des ateliers théâtre et intervient pour l’association Diambars.


Après des études de Lettres classiques, Loïc Renard intègre le Studio-Théâtre d’Asnières, puis le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, dans les classes de Daniel Mesguich et Gérard Desarthe. Depuis 2013, il a travaillé sous la direction de Pauline Bayle, Anne-Laure Liégeois, Sylvain Levitte, Yeelem Jappain, Patrick Sommier, Jean-René Lemoine, Anthony Magnier et Basile Lacoeuilhe. Il traduit et met en scène Hot House, d’Harold Pinter, dans le cadre du Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène 2016. Il a tourné dans Les Aoutiens de Victor Rodenbach et Hugo Benamozig, et dans L’ami d’enfance de Joseph Minster.


Metteuse en scène, comédienne et professeure d’art dramatique, Françoise Roche dirige l’Atelier Théâtral de Création, structure de pédagogie de l’acteur et de création. Elle a mis en scène de nombreuses pièces de Hölderlin, J. Genet, H. Müller, B.-M. Koltès, Euripide, S. Beckett, V. Novarina, P. Claudel, Molière, E. Ionesco, T. Bernhard… Récemment, elle a créé Home avec Michaela Meschke (Studio Le Regard du Cygne). Membre du Collectif Les idiots, elle prend part à la création de : Nulle part mais quand ?, Les Règles du savoir-vivre dans la société moderne de Jean-Luc Lagarce, Les Idiots saison 1 (web série). En tant qu’actrice, elle a joué ces dernières années sous la direction de Michèle Harfaut (Le coupeur d’eau de M. Duras), Morgane Lory (Fragments d’un temps bientôt révolu), Matthias Claeys (PFROPFREIS, Phèdre / Salope). Elle a été chargée de pédagogie, et directrice des Classes de la Comédie au Centre National Dramatique de Reims, professeur à l’Ecole de l’acteur Florent, à l’Ecole de l’Eponyme, Acting International, Point Fixe. Elle est à l’initiative de nombreuses actions de réinsertion.

Publicités